Eliminatoires Mondial 2018, Afrique Du Sud # Burkina Faso: les Etalons gardent le moral et promettent la victoire

0
302

 

C’est ce samedi 7 octobre 2017 que les Etalons du Burkina défieront les Bafana Bafana d’Afrique du Sud, à Johannesburg, à 13 h TU, dans le cadre de la 5e journée des éliminatoires du Mondial 2018. Confiants et gonflés à bloc, les Etalons pourront compter sur près de 300 Burkinabè vivant en Afrique du Sud et une forte communauté de ressortissants ouest-africains.

 Les Etalons du Burkina jouent un match décisif contre les Bafana Bafana d’Afrique du Sud, ce samedi 7 octobre sur le coup de 13 h TU. Pour aborder ce match dans les meilleures conditions, le coach Paulo Duarte et ses hommes sont en regroupement au pays de Nelson Mandela. Depuis le mardi dernier, Paulo Duarte peut compter sur ses joueurs –tous les cadres sont présents – pour peaufiner sa stratégie, dans une ambiance bon enfant.

« Il y a une bonne ambiance au sein du groupe », confie le jeune portier de Lille, Hervé Koffi. Celui-ci mesure toute l’importance d’un match comme celui de samedi. « Nous devons coûte que coûte gagner notre match contre l’Afrique du Sud pour espérer jouer la Coupe du monde même s’il reste encore un match au Burkina Faso », a-t-il reconnu.

Hervé Kouakou Koffi dit s’entrainer dur pour être à son meilleur niveau afin d’être décisif le samedi. Pour lui, les Etalons devront être solidaires comme ils l’ont toujours été pour venir à bout des Sud-africains. L’attaquant nantais, Préjuce Nacoulma, lui aussi, mise sur la solidarité du groupe : « On a un groupe très soudé. On a de très bons joueurs. On n’a vraiment rien à craindre. Il faut prendre le match très au sérieux comme on l’a toujours fait. On a toutes nos cartes. C’est à nous de jouer vraiment à fond avec l’envie d’aller à la Coupe du monde ». A l’en croire, la décision de la FIFA de faire rejouer le match Afrique du Sud # Sénégal n’affecte pas tant que ça le groupe.

« Cela nous affecte, mais je ne pense pas que ce soit moralement. Qui sait ? Le résultat du match entre l’Afrique du Sud et le Sénégal peut nous être favorable. Il faut se concentrer sur le match du samedi et après on saura comment aborder le dernier match », dit-il, confiant. Le Nantais compte s’appuyer sur le temps de jeu retrouvé en club pour apporter beaucoup aux Etalons. « Quand on est footballeur, il faut jouer les matchs tous les week-end ou tous les trois jours. Cela me manquait. J’ai recommencé à jouer et j’espère que cela va continuer longtemps », espère-t-il.

Pour le capitaine Charles Kaboré, il ne fait aucun doute que les Etalons ont envie de se surpasser pour arracher leur ticket pour le Mondial. « Notre objectif est de nous qualifier pour le Mondial en Russie. Nous avons un groupe homogène qui vit bien et qui s’entend bien. J’espère qu’on aura un bon résultat. Nous devons être concentrés. Pour certains, c’est la dernière chance. Ce serait une bonne chose d’avoir un bon résultat en Afrique du Sud », fait-il savoir.

Le président de la Fédération burkinabè de football (FBF), Sita Sangaré, une qualification des Etalons à la Coupe du monde « serait une bonne récompense pour beaucoup de nos cadres comme le capitaine Charles Kaboré qui a accepté de revenir dans le groupe ». Quoi qu’il en soit, les Etalons pourront compter sur le soutien de près de 300 Burkinabè vivant en Afrique du Sud et de quelques ressortissants ouest-africains, comme l’a confié l’ambassadrice Aminata Tapsoba. Depuis l’Afrique du Sud, ils pourront compter sur le soutien du peuple burkinabè.