Réconciliation nationale « Les Burkinabè doivent  se pardonner et se parler pour qu’il y ait une véritable réconciliation  », Cheick El Hadj Mohamed Doumi

 

La fédération  Asalam internationale a organisé un tournoi de maracana dont l’apothéose s’est jouée le samedi 30 septembre 2017 à Ouagadougou. Une finale qui a vu la victoitre de l’équipe de Crand Diablo sur celle de Nationale FC par 2 à 1 .

Depuis le 12 août 2017,  pour la paix au Burkina, la Fédération Asalam internationale a organisé un tournoi de Maracaña pour rassembler la jeunesse burkinabè autour de cette notion. Placé sous le thème « la coupe de la paix de la jeunesse du Kadiogo, oui pour une cohésion sociale par le sport » l’apothéose de ce tournoi a été jouée le samedi 30 septembre 2017 en présence du président de la fédération Asalam internationale, Cheick EL Hadj Mohamed Doumi. Les finalistes du jour étaient l’équipe de la Nationale FC du quartier Pagalayiri  et  celle de Crand  Diablo  de Koulouba qui ont proposé un bon jeu à l’assistance sortie nombreuse pour la circonstance. Dès l’entame du jeu, les deux équipes  se montrent menaçantes.

A la 7e minute, le portier de la Nationale FC repousse un tir cadré de l’attaquant de Crand Diablo. Au fur et à mesure Crand Diablo s’installe dans le camp de la Nationale FC et développe son jeu. Malgré ses offensives dans le camp adverse, Crand Diablo n’arrive pas à porter le cuir au fond du filet de la Nationale FC. Voyant le danger s’installer dans son camp, la Nationale FC commence à revenir dans le match et porte le danger dans le camp adverse. La Nationale FC commence à croire en ses chances et multiplie les offensives. Offensives qui payeront à la 13e minute par un  joli coup de tête de Aziz Nikiéma, 1-0 en faveur de la Nationale FC. Quelques minutes après  Crand Diablo manque une occasion de but,mais bute sur le gardien de la Nationale FC . Après quelques minutes de jeu l’arbitre siffle la fin de la première mi-temps.Dès la reprise,    Crand Diablo affiche sa volonté de revenir au score. C’est ce  qu’il fera à la 6e minute par un centre millimétré d’un attaquant de Crand Diablo sur la tête de Patrice Bazié qui ne tremble pas et score pour son équipe, c’est la parité entre les deux équipes.

Le coach de la Nationale FC de s’exaspérer car ses joueurs ne respectent pas ses consignes de jeu. L’ossature du jeu ne changera pas avec des offensives de  part et d’autre. A quelques minutes de la fin de la partie avec la fatigue, Crand Diablo en profite pour scorer avec une belle tête de Ismael Banhoro,2 à 1 en faveur de Crand Diablo. Ce score n’évoluera plus jusqu’au coup  de sifflet final de l’arbitre du jour. A l’issue du match, Cheick El Hadj Mohamedf Doumi, président  de la fédération Asalam internationale a remis un trophée, un jeu de maillots, un ballon  et une somme au vainqueur et au vaincu  de la finale .

Par ailleurs il s’est réjoui de ce tournoi et envisage organiser un tournoi international courant  le mois de janvier 2018. Pour lui, ce tournoi était pour soutenir les jeunes pour qu’ils  puissent se départir  de certains comportements comme l’incivisme. C’est pourquoi pour lui le sport un  facteur de rassemblement des peuples car «  un peuple qui pratique le sport un peuple fort ».Aussi pour lui  « les Burkinabè  doivent  se pardonner et se parler pour qu’il y ait une véritable réconciliation ».Car pour lui, il n’est pas honteux de demander pardon.

BB