Journées promotionnelles des semences agricoles améliorées certifiées : 72 heures de promotion des semences agricoles améliorées certifiées

0
40

Du 16 au 18 mai 2019, la Maison du peuple de Ouagadougou a abrité la 1ère édition des Journées promotionnelles des semences agricoles améliorées certifiées (J-PROSAC). Initiées par l’Union nationale des producteurs semenciers, ces journées promotionnelles se voulaient un cadre de promotion et à l’utilisation efficiente des semences agricoles améliorées certifiées. C’était sous le patronage du président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé.

« Stratégie et rôle des acteurs semenciers pour la promotion et l’utilisation efficiente des semences en vue d’une sécurité alimentaire au Burkina Faso ». C’est sous ce thème que s’est tenu la 1ère édition des Journées promotionnelles des semences agricoles améliorées certifiées (J-PROSAC), initiées par l’Union nationale des producteurs semenciers.

Faire connaitre les semences améliorées

Trois jours durant, les producteurs semenciers à travers des panels, ont réfléchi sur le rôle et l’implication des acteurs de la filière semence et les manuels de procédures, la certification des semences à travers une exposition des outils et appareils utilisés. Outre, ces panels, une exposition-vente des semences certifiées agricoles et des engrais ainsi que du matériel agricole a eu lieu.

A en croire, président du l’Union nationale des producteurs semenciers du Burkina (UNPS-B), Inoussa Ouédraogo, malgré l’intérêt accordé au secteur semencier dans les politiques agricoles, de nombreuses contraintes liées à la faible adoption par les agriculteurs de nouvelles variétés, la non-application intégrale de la loi portant règlementation de la production semencières et la faible organisation des acteurs, limitent les résultats attendus.

Pour lui, l’objectif premier de ces journées est de faire connaitre les semences améliorées et discuter des problèmes auxquels sont confrontés les producteurs burkinabè. C’est donc pour apporter une réponse à cette problématique que l’Union nationale des producteurs semenciers a tenu à organiser les journées promotionnelles des semences améliorées certifiées.

Ces journées visent à contribuer à la promotion et à l’utilisation efficiente des semences agricoles améliorées certifiées. A terme, elles devront permettre « l’adoption d’une stratégie impliquant et responsabilisant les différents acteurs semenciers pour une sécurité alimentaire au Burkina », a laissé entendre Inoussa Ouédraogo.

En outre, l’objectif de ces journées promotionnelles est de mettre les acteurs au même niveau d’information et faciliter l’approvisionnement des semences car, a soutenu le président de l’UNPS, « il y a un réel déficit de communication entre les différents acteurs impliqués et cela entraîne de nombreuses difficultés de production, de conditionnement, de distribution et d’utilisation des semences ».

Sensibiliser les populations pour l’utilisation des semences améliorées

Selon le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, patron de la cérémonie d’ouverture, une sensibilisation des populations est nécessaire pour l’utilisation des semences améliorées et cela pour améliorer les rendements. A cet effet, il estime qu’il faut mettre en place un mécanisme qui puisse permettre aux populations de disposer d’intrants le plutôt possible.

Pour sa part, le ministre de l’Agriculture, Salifou Ouédraogo, parrain de l’évènement et représenté par son conseiller technique, a salué l’initiative. Pour lui, ces journées sont une tribune d’implémentation de la stratégie de développement durable du secteur semencier au Burkina Faso. Une stratégie dont l’objectif est de « contribuer à asseoir une agriculture moderne, professionnelle, compétitive et assurant la sécurité alimentaire, grâce à la mise en place d’un secteur semencier dynamique », a-t-il fait savoir.

La république fédérale d’Allemagne, partenaire stratégique de l’UNPS

 Partenaire stratégique de l’UNPS, la république fédérale d’Allemagne, représentée par Nills Wortmann, chargé d’affaires de l’ambassade de la république fédérale d’Allemagne au Burkina Faso, a rassuré de l’engagement de son pays à accompagner les acteurs dans la quête de l’amélioration de la productivité agricole au Burkina Faso. « Ce projet est l’une des actions que la coopération allemande mène dans le cadre de l’initiative, un seul monde sans faim, du ministère allemand de la Coopération et du Développement» a expliqué Nills Wortmann.