2e édition de la foire Burkin’daaga : du 23 avril au 1er mai les produits « made in Burkina » à l’honneur

0
187

C’est parti pour la 2e édition du « consommons local » de l’Association Burkina Wamedo  sous le thème « enjeux et démarche pour un management efficient  de la  qualité de notre production locale » dont l’ouverture officielle a eu lieu le 23avril et ce jusqu’au 1er mai 2019.  cette 2e édition est placée  sous le très haut  patronage  du ministre en charge du commerce ,  du co-parrainage de Hadja Mamounata  Velègda, opératrice économique et Amado Sawadogo , président de la délégation consulaire du plateau central et comme pays invité d’honneur la Chine populaire. .

L’Association Burkina Wamedo veut que le Burkinabè s’approprie le concept de Thomas Sankara qui souhaite que nous  « nous consommons ce que nous produisons et produisons ce que nous consommons ». Cette association voudrait que chaque Burkinabè fasse la promotion de nos produits locaux d’où est née la foire Burkin’daaga qui a eu un franc succès à la 1re édition en 2018.

Pour cette 2e édition, a indiqué Ibrahim Ouédraogo, président de l’Association Burkina Wamedo par ailleurs président du comité d’organisation de la présente édition, le Burkin’daaga a été pensé pour valoriser nos produits locaux qui malheureusement ne sont pas consommés comme il se doit par les Burkinabè.

C’est pour lui, « cette foire  est une foire burkinabè  et pour les Burkinabè ». Et de  continuer que cette foire qui a eu l’assentiment des autorités administratives, religieuses a rencontré des difficultés d’ordre financier et organisationnel. Mais il a  rassuré  que grâce  au soutien des uns et des autres,  les défis ont été relevés afin que la 2e édition voie le jour.  Aussi, il a confié que la foire vise également professionnaliser la filière des produits locaux  afin qu’ils   soient plus compétitifs.

C’est pourquoi durant ces 9 jours  , il y aura  l’organisation de conférences  de presse, des panels-débats,des formations , des rencontres B to B, des foires d’exposition –vente et  une  soirée-gala. Cette 2e édition permettra d’analyser la problématique de la qualité de nos produits et d’intégrer la démarche  qualité dans les comportements des producteurs dans un monde de business où le facteur qualité est fortement pris en compte par  les consommateurs de plus en plus exigeants.


M. Sou représentant de la République populaire de la Chine

Quant au pays invité d’honneur, la Chine populaire, représenté par M. Sou, il a félicité les initiateurs de cette foire et de les rassurer de l’accompagnement et du soutien du peuple chinois. Même son de cloche des parrains qui ont invité chaque Burkinabè de faire du « consommons local une réalité ». Pour eux, le réel essor du Burkina passe la promotion de nos produits locaux. C’est pourquoi ils ont souhaité qu’on donne de la valeur à nos produits locaux.

Ali Rouamba représentant le ministre en charge de l’agriculture a félicité les promoteurs de cette foire qui ont impacté positivement le Burkina à travers cette foire. C’est pourquoi selon lui, « si la foire Burkin’daaga n’existait pas il fallait la créer ». Et de terminer que la terre ne ment pas, car « la production locale demeure le vrai levier du développement ».


Le patron de la cérémonie, le ministre en charge du commerce, Harouna Kaboré

 Quant au patron de la cérémonie, le ministre en charge du commerce, Harouna Kaboré, il a félicité l’Association Wamedo pour cette belle initiative qui fait la promotion de nos produits locaux. C’est pourquoi il a invité chaque Burkinabè à faire mienne l’initiative de l’Association Burkina Wamedo.  « Je souhaite que chaque Burkinabè s’approprie le projet et l’accompagne », a laissé entendre le ministre Harouna Kaboré.

La visite des stands par le ministre en charge du Commerce

Et de confier que son département sous le magistère du président Kaboré  a mis en pôle  place la promotion de nos produits locaux  à travers l’axe 3 du PNDES. Par ailleurs, il a confié que son département a pris des mesures pour que la qualité de nos produits locaux soit protégée. Tout en invitant les promoteurs à continuer dans cette lancée, il a ouvert la 2e édition « du consommons local »