Culture : l’Association pour la promotion des arts plastiques inaugure son centre culturel polyvalent « Naanego »

0
81

Le samedi 6 avril 2019, l’association pour la promotion des arts plastiques à procédé à l’inauguration de son espace culturel polyvalent dénommé centre « Naanego », (création en langue mooré). Ce centre se veut un cadre de création artistiques et un espace de rencontre et de formation pour toutes les sensibilités artistiques. C’était en présence du directeur général du laboratoire national de santé publique, Elie Kabré, parrain de la cérémonie.


Suzanne Songa/Ouédraogo, présidente de l’Association pour la promotion des arts plastiques


« Au-delà des formes, des couleurs, du mouvement, des sons, de la musique, de la danse, de la poésie, la mission de ce centre est un espace pour retrouver, nous raconter, nous parler ». C’est en ces termes que Suzanne Songa/Ouédraogo, présidente de l’association pour la promotion des arts plastiques, par ailleurs promotrice de l’espace culturel polyvalent « Naanego » et artiste peintre a présenté son centre.


Ainsi, après avoir squatté différents quartiers de Ouagadougou pendant des années, l’association pour la promotion des arts plastiques à désormais son siège à elle. A en croire, Suzanne Songa/Ouédraogo la réalisation du centre est la traduction d’un rêve longtemps nourri par l’association. 

L’inauguration de ce siège, situé à quelques encablures du centre municipal bucco-dentaire dénommé espace culturel polyvalent « Naanego » est intervenue le samedi 6 avril 2019. Selon Suzanne Songa/Ouédraogo, le centre « Naanego » se veut un cadre de création artistique. Pour elle, l’espace peut être petit, mais assez grand pour qu’il ait du dialogue permanent entre toutes les formes artistiques sans aucune discrimination entre les artistes, les opérateurs culturels et les décideurs politiques.


Le directeur général du Laboratoire national de santé publique,
Elie Kabré, parrain de la cérémonie


Ainsi a-t-elle invité l’ensemble des amoureux de l’art sous toutes ses formes, notamment les enfants à s’approprier le centre qui est un lieu de rencontre, de formation, d’éducation et de transmission de valeurs.
Aux artistes, Suzanne Songa/Ouédraogo les a invités à se professionnaliser davantage et de mettre toute la rigueur pour des créations, des productions et des collaborations de qualité qui auront une valeur marchande. 

Pour sa part, le directeur général du laboratoire national de santé publique, Elie Kabré, Parrain de la cérémonie a réitéré ses félicitations et ses encouragements à la promotrice du centre et à l’ensemble de ses collaborateurs qui au prix de sacrifices ont réalisé le centre qui est un espace qui associe une fonction culturelle importante. 

Les membres de l’association avec le tableau vendu à 1 000 euros lors de la cérémonie

Elie Kabré a émis le vœu que le centre qui vient enrichir le réseau des espaces culturels de Ouagadougou soit un véritable cadre d’expression de la diversité culturelle tant dans les productions artistiques que dans les activités initiées.
Le clou de la cérémonie d’inauguration a été le vernissage des œuvres produites par les artistes de l’association et la vente aux enchères d’une toile exécutée par les artistes de l’association intitulée « diversité », une œuvre qui s’est envolée pour la modique somme de 750 mille F