Crise au MINEFID:« Les agents du ministère des finances et les douaniers veulent pousser les commerçants à faire une autre insurrection», El Hadj Ouédraogo Lassané

0
222

La fédération Somkiéta  était devant la presse le 28 mars 2019 pour  dénoncer les actions posées par  les agents du ministère  des finances et  les douaniers.Pour eux, les agents du ministère en charge  des finances ne sont pas des patriotes et sont des  « terroristes économiques ».

Composée de 50 associations de commerçants, la fédération somkiéta est montée au créneau  pour  décrier les actions des douaniers et des agents en charge des finances. Pour cette fédération, les commerçants  sont confrontés  à la corruption, à la fraude, à la contrefaçon, l’incivisme etc. 

Selon le SG de la fédération, Boureima Kaboré, la corruption dans les services  de la douane et celle des impôts  s’augmentent vont crescendo. Il a signifié qu’avec  le départ  de la COTECNA,il n’existe pas de contrôle permettant de sanctionner  les véreux qui ne visent que leurs intérêts  personnels au détriment  des caisses de l’Etat. 

« Pour  des taxes de 40 millions en douane, le commerçant peut ressortir avec une quittance variant de 6 mille et 8 mille contre une somme inférieure à la valeur  normale », a fait savoir le SG Boureima  Kaboré. 

Et de se poser la question si la douane est-elle patriote ? A l’en croire, les services des douanes sont complices de la fraude  vécue dans notre pays à travers l’entrée des produits frelatés, la concurrence déloyale Aussi il a soutenu que les agissements des agents du ministère en charge des finances menace l’économie du pays.

 BoureimaKaboré a laissé entendre que le problème de réseau informatique avancé par les financiers vise à disqualifier les PME dans les concours dans le marché public. Et au président de la fédérationSomkiéta, Ouédraogo Lassané, de s’étonner   que ces derniers  évoquent  un problème de réseau  et même temps reçoivent  des pots –de vin de certaines sociétés dans le traitement  de leurs dossiers. Et de s’en convaincre que  le problème de réseau est un prétexte  et de les qualifier de « terroristes économiques ».

C’est pourquoi la fédération somkièta interpelle l’Etat à trouver une solution à ce problème afin que le Burkina retrouve sa quiétude.Pour El Hadj Ouédraogo Lassané, ce sont les financiers  qui handicapent le pays en freinant son économie. 

Selon lui, ils veulent accuser le gouvernement mais ne veulent  pas  s’assumer, mais veulent passer par les commerçants en les poussant à bout  à travers plusieurs manières malsaines. « Les agents du ministère des finances et les douaniers veulent pousser les commerçants à faire une autre insurrection », a-t-il soutenu.

C’est ainsi que la fédération exprime sa désapprobation vis-à-vis des agissements des financiers.  Pour les  problèmes rencontrés avec les services des douanes, la fédération Somkiéta préconise la mise en place de deux comités ainsi qu’une structure nationale d’inspection qui jouera le même rôle que la COTECNA. Le premier comité sera chargé du suivi-contrôle et de règlement des litiges entre les acteurs de l’économie. 

Le 2e sera un comité autonome chargé d’évaluer les compétences des entrées et mouvements en douane dans les services des impôts du trésor.Avant de finir, Ouédraogo Lassané à saluer le courage  des FDS qui luttent contre terrorisme.