2e édition de la foire du Burkin’Daaga : du 23 au 31 mars à la maison du peuple

Après une première édition qui a été un franc succès, les responsables de l’association Burkina Wamedo en collaboration de la chambre de commerce veulent rééditer l’exploit avec la 2e édition qui se tiendra du 23 au 31 mars à la maison du peuple de Ouagadougou. Sous le thème « enjeux et démarche pour un management efficient de la  qualité de notre production locale », cette 2e édition est placée  sous le patronage  du ministre en charge de l’agriculture est du co-parrainage de Hadja Velègda, opératrice économique et Amado Sawadogo , président de la délégation consulaire du plateau central.

« Consommons ce qui nous produisons et produisons ce que nous consommons ». Voilà l’idéal poursuivi par l’association Burkina Wamedo à travers l’organisation de la foire Burkin’Daagaa qui était une des  visions  du président Thomas Sankara  pour la promotion de nos productions locales. Ibrahim Ouédraogo président de Burkina Wamedo par ailleurs président du comité d’organisation n’a pas caché sa satisfaction par rapport à l’appropriation que les Burkinabè ont fait de la foire Burkin’Daaga qui lors de la 1re a ravi des lauriers.

Comme à la première édition, Ibrahim Ouédraogo a signifié que la 2e édition vise à célébrer les producteurs locaux, mais aussi les compétences locales du Burkina. Pour lui, la foire Burkin’Daaga a une forte audience auprès du public burkinabè en ce sens qu’elle a permis à faire la promotion de nos produits made in Burkina et à leur donner de la valeur ajoutée.  C’est dans ce sens que la 2e sera marquée par l’organisation de conférences de presse, des panels-débats,des formations , des rencontres B to B, des foires d’exposition –vente et soirée-gala.

 Cette 2e édition permettra d’analyser la problématique de la qualité de nos produits et d’intégrer la démarche qualité dans les comportements des producteurs dans un monde de business où le facteur qualité est fortement pris en compte par  les consommateurs de plus en plus exigeants. C’est pourquoi cette année, la foire s’étendra sur 9 jours pour le bonheur des Burkinabè et les formations données donneront droit à des attestations et prix aux producteurs lors d’un diner-gala pour les encourager à toujours rechercher l’excellence.

Pour un budget attendu de 76 millions 400 mille Ibrahim Ouédraogo, président du comité d’organisation a précisé qu’ils sont à 30% de mobilisation de ce budget et qu’ils travaillent sur fonds propres. Aussi, plus de 200 stands sont attendus avec des prix variés. De 70 à 195 mille de FCFA pour les stands des produits locaux aux maquis-restaurants, cette foire Burkin’Daaga selon ses premiers responsables espèrent qu’elle impactera les politiques publiques à prendre conscience de la richesse de nos produits locaux et à les valoriser.