Huile alimentaire au Burkina Faso : L’huile « Savor », la meilleure qualité selon l’ABNORM

0
164

La société nouvelle huilerie et savonnerie (SN CITEC) a  rencontré   les journalistes et associations des consommateurs de la zone nord-est. Objectif, les informer  sur  ses différents produits  mais surtout  des difficultés  des huiles alimentaires au Burkina Faso afin de pallier ces problèmes. C’était le 26 janvier dernier à Ouagadougou.

Depuis un certain temps,  la  société nouvelle huilerie et savonnerie (SN CITEC)  traverse  une crise dans la vente de ses produits notamment l’huile alimentaire.  Un malaise  qui règne dans la filière à cause de l’importation frauduleuse d’huiles et de la difficulté d’accès au marché régional. C’est pourquoi   le directeur commercial de la SN CITEC, Ibrahim Traoré et ses collaborateurs au cours d’un déjeuner de presse  organisé le 26 janvier dernier  leur a souhaité ses meilleurs vœux et leur a plaidé auprès des journalistes d’être leur porte-voix auprès des autorités compétentes  pour que des solutions  soient trouvées  à cette situation qui risque de mettre certains Burkinabè au chômage. 

Mais le directeur n’a pas que parlé  de difficultés, il a évoqué  la qualité de ses produits qui leur confèrent une certaine particularité par rapport aux autres produits sur le marché.  A cet effet, il a confié aux hommes de médias   que l’huile produite par la SN CITEC, l’huile Savor   a été reconnue comme  la meilleure huile par l’Agence burkinabè de normalisation, de la métrologie et de la qualité (ABNORM) le 18 janvier 2019. Toute chose qu’Ibrahim Traoré a signifiée aux journalistes quant à leur apport pour passer cette information aux consommateurs qui ne le savent  peut-être pas.

Et d’inviter les uns et les autres à s’approprier les produits de la SN CITEC qui sont de très bonne qualité  et apportent de la plus-value au développement du Burkina. « Notre huile est à consommer sans modération », a-t-il  soutenu. Aussi a-t-il   indiqué que même les experts ont attesté de la qualité de leur huile car  pauvre  en matière grasse et ne contient pas de cholestérol. Face à ces précisions,  des journalistes ont évoqué souvent le coût élevé de l’huile et  le manque de communication autour  des produits  de la SN CITEC qui ne convainquent  pas  les consommateurs à acheter cette huile.

Face à ces inquiétudes soulevées, le directeur Ibrahim Traoré a signifié que le prix d’un produit est souvent intimement lié à sa qualité et que ce manque de communication sera pallier avec les professionnels des médias à leurs côtés et surtout avec des stratégies qui ont en interne. Aussi il  a confié qu’ils font face à la concurrence déloyale dans leur secteur d’activités  de la part  de certaines sociétés étrangères qui  commercialisent l’huile à moindre coût au Burkina Faso et ne payent pas  de taxe contrairement à eux. Pis, cette huile souvent de qualité douteuse est un danger pour le  bien-être des consommateurs. En plus d’être un danger pour les consommateurs, ces entreprises plombent l’économie du pays car ne payant pas de taxe.

Toute chose qui fait perdre à l’Etat, plus de dix milliards de nos francs, selon Ibrahim Traoré. « SI vous voulez on peut aller tout de suite au marché Sankariaré et vous allez faire le constat. Des gens vendent les produits sans des factures. Mais nous, nous vendons toujours nos produits avec des factures », a expliqué le directeur commercial de la SN CITEC. C’est pourquoi  Ibrahim Traoré a souhaité que L’Etat prenne des mesures fortes  pour lutter contre la fraude et la concurrence déloyale pour assainir le milieu.

« C’est la non-application des textes et la non transparence dans les importations qui nous imposent la crise de mévente de l’huile au Burkina Faso », a-t-il précisé. Sans cette rigueur des textes  à l’en croire, la SN CITEC  risque de mettre la clé sous le paillasson avec ses 260 travailleurs permanents et ses milliers de contractuels.  

Après ces échanges fructueux  de part et d’autre  entre les responsables de la SN CITEC et les journalistes, une photo de famille a mis fin à la rencontre pour un début de partenariat. En rappel, la   SN CITEC est une  société de droit privé créée en 1995 qui opère dans le secteur des oléagineux à travers la production et la commercialisation de produits d’huile alimentaire à base de graine de coton, de produits animaux (aliments de bétail et tourteaux de coton), de savon de ménage.