Attaques terroristes à l’Est:Au moins 19 personnes tuées depuis le début de l’année

Au moins 19 personnes ont été tuées depuis le début de l’année, dans une dizaine d’attaques perpétrées contre les Forces de défense et de sécurité dans l’Est du Burkina Faso, selon un décompte fait mercredi par l’AIB.

-05 septembre 2018 : deux militaires tués et cinq autres blessés dans l’explosion d’une mine artisanale, à Kabonga sur l’axe Fada N’Gourma-Pama.

-Dans la nuit du lundi 03 au mardi 04 septembre 2018 : Deux véhicules de la gendarmerie de Gayeri incendiés dans une attaque.

-29 août 2018 : Des infrastructures du campement de chasse de Kompienbiga (Pama) incendiés.

-28 août 2018 : Huit militaires fauchés par une mine, alors qu’ils étaient en route pour épauler des gendarmes attaqués à Pama (106km de Fada N’Gourma).

-Le 9 août 2018 : cinq gendarmes et un civil ont été tués par l’explosion d’une mine à Boungou, à une centaine de km de Fada N’Gourma.

-Dans la nuit du 23 au 24 juillet 2018 : un gendarme blessé dans l’attaque de la brigade de Matiakoali.

-Dans la nuit du 1er au 2e juillet 2018 : Des bureaux et des mobylettes ont été incendiés, dans une attaque menée par quatre assaillants ‘’lourdement armés’’, contre le poste forestier de Arly dans la Tapoa (Est).

-Dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 juin 2018, un policier et un assaillant ont été tués, dans des attaques perpétrées à Nadiagou (Kompienga) et à Comin-Yanga (Centre-Est).

-15 mars 2018 : un forestier a été tué dans l’attaque du poste de Nassougou, situé à 120 kilomètres environ de Fada N’Gourma.

-14 février 2018 : l’attaque d’une patrouille à Natiaboani, situé à une cinquantaine de kilomètres de Fada N’Gourma, a coûté la vie à un policier et fait deux blessés.

Le Directeur régional de la Police de l’Est Karim Drabo a recommandé mardi (dans une lettre qui a fuité), une intervention aérienne et terrestre dans les forêts de l’Est du Burkina Faso, afin d’empêcher des terroristes déjà «fortement incrustés», de poursuivre leurs attaques.

Notons aussi que les attaques contre les positions des FDS se sont accentuées ces dernières semaines, à travers plusieurs localités du Burkina Faso.
Agence d’Information du Burkina