Séminaire national sur le développement du sport et des loisirs : pour que le sport et les loisirs apportent leur contribution à la croissance économique nationale

0
212

Ouvert le lundi 18 juin dernier, le séminaire national sur le développement du sport et des loisirs a refermé ses portes le mercredi 20 juin 2018, sous le haut patronage du Premier ministre, Thiéba Paul Kaba. Au terme de trois jours de travaux, les participants ont formulé 17 réformes et plus de 40 recommandations afin d’améliorer la contribution du sport et des loisirs à la croissance de l’économie nationale.

« Améliorer la contribution du sport et des loisirs à la croissance de l’économie nationale ». C’est autour de cette thématique que les acteurs du mouvement sportif burkinabè et experts ont échangé 3 trois jours durant.  Au terme de leurs travaux, les participants qui se sont penchés entre autres sur les sous-thèmes relatifs à la professionnalisation de l’administration et de la gestion du sport et des loisirs, les enjeux de la formation dans le domaine des sport et des loisirs et la contribution du sport et des loisirs à la croissance de l’économie nationale ont proposé 17 réformes et plus de 40 recommandations inscrits dans un plan d’actions pour une mise en œuvre.

Opérationnalisation de la politique nationale des sports et des loisirs

Ces réformes et recommandations vont donc permettre l’opérationnalisation de la politique nationale des sports et des loisirs pour l’atteinte des objectifs du séminaire. A en croire Daouda Azoupiou, ministre des Sports et des Loisirs, ces recommandations ne vont pas dormir dans les tiroirs. D’ores et déjà, un comité de mise en œuvre et des suivi-évaluation a été mis en place. Pour Daouda Azoupiou, le séminaire a constitué un cadre d’échanges pour la mise en marche de l’économie du sport.

Aussi a-t-il permis, selon lui, d’examiner les contraintes et de se fixer des défis à relever. Notamment la professionnalisation de l’administration et la gestion des structures sportives. Cela doit se matérialiser par une meilleure organisation et une rigueur de la gestion qui vont être des gages d’un afflux des flux de financement en faveur du sport et des loisirs.

Poser les bases et des fondations pour l’émergence

des marchés du sport et des loisirs

Outre cela, les défis de la conception et la mise en place de normes de formation et d’enseignements afin de doter le domaine de cadre compétents, de managers avisés et de compétiteurs ayant des qualités pour rivaliser sur tous les plans, restent à relever. Le ministre des Sports et des Loisirs a relevé la nécessité et l’urgence de poser les bases et des fondations pour l’émergence des marchés du sport et des loisirs. A ce propos, un plan d’actions triennal sera bientôt élaboré pour une mise en œuvre des recommandations.

La cérémonie de clôture du séminaire national sur le développement du sport et des loisirs a été l’occasion pour le ministre des Sports et des Loisirs de procéder au lancement du concept « Couleurs des régions ». A cet effet, les gouverneurs des 13 régions du pays ont tiré au sort les couleurs que leurs équipes porteront désormais pour représenter la région. Le concept couleurs des régions, a expliqué Daouda Azoupiou vise à mettre en place le mécanisme de la demande et de l’offre. Cela afin de booster les industries du sport. Chaque région ayant désormais une couleur, tous les équipements et gadgets sera confectionnée aux couleurs et flanqués du logos de la région. Toute chose qui permettra aux fils et les filles de ces régions de s’approprier ces couleurs par l’achat des équipements et autres gadgets.

 

Les couleurs des différentes régions

Boucle du Mouhoun : vert clair

Cascades : bleu nuit

Centre : jaune

Centre-est : bleu

Centre-nord : vert olive

Centre-ouest : orange

Centre-sud : violet

Est : blanc

Haut-Bassins : bleu ciel

Nord : rouge

Plateau central : noir

Sahel : vert

Sud-ouest : marron